Blue Flower

Les principaux atouts de NOXXON

•  Une approche anti-cancer novatrice basée sur des agents exclusifs ciblant le micro-environnement tumoral (TME), actuellement en phase 2 de développement. Ces agents visent à affaiblir les tumeurs et à renforcer l’efficacité des meilleurs traitements anticancéreux.

•  Son candidat médicament phare, NOX-A12, se positionne comme un traitement de combinaison contre le cancer :

NOXXON estime que l'avenir du traitement contre le cancer passe par l’identification de combinaisons optimales de médicaments pour lutter contre le cancer de multiples façons. Son candidat médicament phare, NOX-A12, est positionné pour devenir un élément de ces combinaisons pour une gamme élargie de traitements contre le cancer, grâce à son mode d'action complémentaire ciblant le microenvironnement tumoral. La Société est convaincue qu'en combinaison, NOX-A12 bénéficie d’un potentiel important contre les tumeurs hématologiques et solides.

•  NOX-A12 peut apporter un complément essentiel aux agents immuno-oncologiques :

La Société s’est fixé comme priorité absolue le développement de NOX-A12 pour le traitement des tumeurs solides de stade avancé (qui ne répondent pas à la monothérapie par l’inhibiteur du point de contrôle immunitaire), et elle prévoit également pour ce composé un potentiel supplémentaire dans le cancer du cerveau et dans le myélome multiple. NOXXON a rassemblé des données pré-cliniques et cliniques prometteuses, notamment des données animales, qui mettent en avant une synergie avec un inhibiteur de point de contrôle immunitaire, et des études de phase 2a dans le myélome multiple et la leucémie lymphoïde chronique, présentant un profil de sécurité justifiant la poursuite du développement de NOX-A12, et montrant des premiers signes d'efficacité. L’étude clinique prévue sur les tumeurs solides de stade avancé place la Société dans les meilleures dispositions pour une mise sur le marché de NOX-A12.

•  Médicament candidat agissant sur le microenvironnement tumoral, au stade d’étude clinique de phase 2 :

En plus de NOX-A12, la Société développe un autre produit candidat : NOX-E36. NOXXON prévoit de positionner NOX-E36 dans le domaine de l’oncologie étant donné que ses cibles sont impliquées dans la propagation du cancer et le privilège immun des tumeurs. La récente identification d’une signature (IPRES, pour Innate, PD-1 Resistance Signature), qui semble liée à la résistance aux inhibiteurs de point de contrôle (source : Bu et al., 2016) justifie l’activité multi-chimiokines de NOX-E36 dans le traitement du cancer. L’IPRES intègre une composante monocyte/macrophage qui comprend quatre chimiokines, dont trois (CCL2, CCL8 et CCL13) sont neutralisées par NOX-E36. Une étude exploratoire de Phase 2a a déjà évalué sur 75 patients souffrant de néphropathie diabétique ce composé actuellement étudié en vue d’applications en cancérologie suite aux résultats cliniques prometteurs obtenus récemment par un autre composé agissant en suivant la même voie, dans le cadre d’une thérapie combinée contre le cancer du pancréas. Selon le Groupe, ces données laissent prévoir pour la voie que cible NOX-36e un potentiel significatif d’accroissement de l’efficacité sur de telles tumeurs solides par modulation du microenvironnement tumoral.

•  Une équipe de direction expérimentée et une base d’investisseurs réputés :

NOXXON est dirigée par un management bénéficiant d’une vaste expérience dans le développement de médicaments. La Société est également soutenue par des investisseurs réputés, tels que TVM Capital, Sofinnova Partners, Edmond de Rothschild Investment Partners, DEWB, NGN Capital et Seventure.

Aram Mangasarian, Président-Directeur Général de NOXXON, fait part à Scrip des stratégies suivies pour le développement de NOX-A12, le médicament candidat phare de la société, à la conference BIO-Europe Spring 2017